Bienvenue à la page du groupe Foi et Fierté de l'église unie Saint-Jean

Groupe de partage pour personnes chrétiennes LGBT, ouvert à toutes et à tous


Prochaines rencontres en 2018 (à 11h30 après la célébration) :        14 et 28 octobre; 11 et 25 novembre; 9 et 23 décembre


Le but de ce groupe de discussion et d’activités est d’accueillir hommes et femmes chrétiens-nes qui veulent vivre et partager leur foi chrétienne sans discrimination, notamment ceux et celles qui se sentent mal à l’aise ou rejetés-es par leur Église à cause de leur orientation affective et sexuelle.
 
Ainsi, nous offrons un endroit sécuritaire pour s'exprimer et nous assurons la confidentialité de chacun et chacune, particulièrement pour les gens qui n'ont pas révélé leur orientation ou identité sexuelle à leur entourage. C'est l'occasion de se réunir entre chrétiens et chrétiennes pour approfondir notre relation avec Dieu et de discerner ce à quoi Dieu nous appelle. La vie de foi est au cœur de nos discussions et activités. Au sein de notre groupe se côtoient des gens aux parcours différents, qui ont en commun le désir de suivre Jésus. Nous accueillons donc les croyantes et croyants de toute origine religieuse, et ce, qu'ils soient rattachés au non à une Église.
 
Encore de nos jours, les personnes provenant des minorités affectives et sexuelles (MAS) sont jugées et rejetées par plusieurs Églises et groupes chrétiens. L’église unie Saint-Jean et le groupe de partage FOI ET FIERTÉ se veulent un pont de réconciliation pour ceux et celles qui veulent approfondir leur réflexion personnelle face à leur foi. Toutes et tous sont invités-es à s’y joindre: le groupe se veut ouvert à toute personne intéressée par les enjeux touchant les minorités affectives et sexuelles (MAS).
 
L’Église peut et doit être inclusive et accueillante pour les personnes issues des MAS sans sacrifier le message chrétien. L’église unie Saint-Jean accueille les personnes des MAS non pas malgré les Écritures, mais plutôt à la lumière de celles-ci.
Les rencontres ont lieu le premier dimanche de chaque mois; notre responsable Jeems von Platen vous attend !

Des ressources à consulter :

L'homosexualité, ni un péché ni une maladie

Être chrétien et lesbienne, gai, biseuxuel-le, transexuel-le, transgenre ou queer


Connaissez-vous le projet "Irisation" ?

Savez-vous, qu’en 1988, le Conseil général de l’Église unie a pris une décision historique ?  Quelle a été cette décision?

En 1988, le Conseil général a décidé que :

« Toute personne qui se confesse en Jésus Christ et lui déclare obéissance, peut devenir, indépendamment de son orientation sexuelle, membre à part entière de l’Église Unie du Canada, et tous les membres de l’Église Unie du Canada sont admissibles à l’ordre ministériel. »

Au 42e Conseil général (en juillet 2015), l’Église Unie du Canada, a voté en faveur d’un projet national qui permettrait aux personnes touchées par cette décision de 1988 de témoigner de leur vécu. Ces témoignages aideraient l’Église à discerner s’il y a lieu de présenter des excuses aux lesbiennes, gais et aux personnes bisexuelles, transsexuelles, altersexuelles et berdaches (LGBTA2), et si tel est le cas, d’établir la façon de le faire.

 

Où en est l’Église unie avec ce projet ?

L’actuelle modératrice Jordan Cantwell invite toutes les personnes touchées par la décision rendue en 1988 par l’Église unie à témoigner de leur vécu, peu importe la façon dont elles s’identifient – comme hétérosexuelles, lesbiennes, gais, bisexuelles, transgenres, altersexuelles, berdaches ou autre. La vidéo (en anglais) est disponible sur YouTube. https://youtu.be/3pp3wwr_mS0

 

L’Exécutif des 2 et 3 mars 2018

Au cours de la rencontre de l’Exécutif du Conseil général de mars (note : David Fines est membre de l’Exécutif en tant que représentant des Ministères en français), une importante proposition sera débattue.

Suite aux témoignages reçus, à beaucoup de prières et grâce à la direction proposée par l’Esprit Saint, le Conseil général est appelé à se poser la question suivante :

« L’Église unie du Canada devrait-elle créer un projet artistique, qui pourrait être une forme d’excuses vivantes auprès lesbiennes, gais et aux personnes bisexuelles, transsexuelles, altersexuelles et berdaches (LGBTA2), et si tel est le cas, d’établir la façon de le faire ? » 

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter (en français) : http://www.irisation.ca/a-propos-du-projet

 

 

Ensemble, prions afin que l’Église unie, à la suite de son Exécutif, soit à l’écoute et guidée par Dieu.